DISCOURS DU MINDEF le 3.2.2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DISCOURS DU MINDEF le 3.2.2016

Message  max mayneris le Jeu 18 Fév - 22:00

EXTRAITS DU DISCOURS DU MINISTRE DE LA DEFENSE le 3.2.2016

1. Protéger le territoire national ... maintenir dans la durée un déploiement militaire de plusieurs milliers d'hommes, face à une menace terroriste désormais militarisée ... !
2. ... avec nos homologues les plus engagés (Royaume-Uni, Allemagne, Australie, Italie et Pays - Bas) : détruire Daech et ses bases au Levant ... faire tomber Raqqa et Mossoul en 2016... objectif partagé des deux côtés de l'Atlantique.
3. Stopper les développements de l'EI à travers le monde ... endiguer Daech. ... soutien de la Jordanie et du Liban.
4. Barkhane... la bande sahelo-saharienne, reste au cœur de not:re champ d'attention, ... plus de 3500 militaires sont engagés afin de pourchasser et, le plus souvent possible, neutraliser la menace terroriste qui y subsiste.
5.L'operation Sangaris ... jusqu'à ce que le nouveau president soit élu et puisse assurer la fin de cette transition. Notre dispositif fera ensuite l'objet d'une adaptation en cohérence avec les autres missions internationales et de l'Union Européenne.
6. La Libye ... un deuxième front de grave préoccupation après le Levant... Plus la solution viendra tard, plus la guérison sera difficile et douloureuse.

... la Russie ... est un acteur incontournable de la crise au Levant. Avec une quarantaine d” avions de combat déployés en Syrie, leur dispositif naval en Méditerranée orientale et en Mer Caspienne, ou encore 5 000 soldats environ déployés sur le sol syrien, les Russes maintiennent un dispositif important, alimenté par un soutien logistique qui semble voué à s'inscrire dans la durée.

Vous savez aussi la solidarité manifestée par nos partenaires européens, suite à notre recours inédit à l'article 42.7 du t:raité sur l'Union Européenne. Leur engagement est en voie de concrétisation avec déjà les frappes britanniques en Syrie, la mise en oeuvre d'avions de reconnaissance et de ravitaillement allemands depuis la Turquie, les décisions annoncées ou en cours de finalisation aux Pays Bas et au Danemark.

La Turquie met à disposition de la coalition ses bases militaires et contribue à la formation sur son sol de l'opposition syrienne.

Je veux également saluer les relations très étroites de cooperation et de coordination ... avec la Jordanie et les Emirats Arabes Unis, qui accueillent des moyens militaires français et nous fournissent le soutien indispensable à nos actions militaires au Levant.

Boko Haram... Le Nigéria, le Niger, le Tchad et le Cameroun font quant à eux face à la dangereuse capacité de résilience de Boko Haram. ... les Etats de la région déploient actuellement près de 10 000 hommes et obtiennent d'ailleurs des résultats très encourageants.

-----------------------------

Les extraits de ce discours indiquent assez précisément les "missions" confiées à nos Armées et on peut y trouver quelques détails sur les coalitions et collaborations à l'oeuvre . Cet exercice m'a amené à quelques interrogations:

- notre "barque" est plutôt chargée, compte tenu de la situation économique actuelle du Pays ; l'attitude de la France est sans doute lucide, elle est incontestablement volontaire, et elle est aussi très généreuse en comparaison de bien d'autres Etats ; à moins d'une évolution alarmante de la situation et de l'exception inquiétante de notre compréhension de cette aggravation, pourquoi nous sentirions-nous coupables de ne pas en faire plus, si "les autres" ne s'engagent pas plus résolument ?

- les participations et soutiens aux opérations apparaissent nombreux, pourquoi autant de difficultés ? "L'armée" de Daech n'est tout de même pas gigantesque. Ces soutiens sont-ils donc toujours réels, la riposte "militaire" est-elle adaptée (troupes au sol ? frappes - Rus- ses et autres - au bon endroit ?) ou "retenue" face à la complexité géopolitique régionale ?

- est-ce la riposte dans son mode "militaire" qui est insuffisante ?

- bien que la question ne soit pas évoquée pour d'autres Etats, il se pourrait que nous soyons le seul Pays européen où il y a nécessité de prélever 10 000 hommes sur l' Armée de Terre pour les déployer à l'intérieur des frontières face à une menace militarisée ; pourquoi cette particularité ?

Pour les réponses, ... à vous la main !!


avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 82
Age : 70
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum