Le pouvoir d'achat ne se décrète pas !

Aller en bas

Le pouvoir d'achat ne se décrète pas !

Message  max mayneris le Mar 11 Déc - 20:38

LE POUVOIR D'ACHAT NE SE DECRETE PAS !
Les "gilets jaunes" s'estiment insuffisamment satisfaits sur un point: le pouvoir d'achat. Peut-être ne sont-ils pas suf - fisamment conscients de ce fait: ce n'est pas l'Etat qui détermine l'essentiel du pouvoir d'achat pour une majorité de Français: les salaires (sauf pour les fonctionnaires et les agents de l'Etat, 1 actif sur 5 rappelons-le, et aussi les retraités). Ce sont les chefs d'entreprise, en fonction de leurs possibilités, qui les fixent.
L'Etat ne joue qu'un rôle social, nécessaire et honorable, en fixant un SMIC, en complétant le revenu des plus bas salaires, en assurant un minimum de revenu aux non actifs contraints. Et tout ceci est payé par ... l'impôt, que tous les acteurs économiques trouvent excessifs. La réponse au besoin de pouvoir d'achat, c'est évident, appartient pour une bonne part aux chefs d'entreprise, à condition que les impôts et taxes (... décidés par l'Etat) ne brident pas leurs possibilités. La ré - ponse appartient donc aussi à l'Etat. Il y a là des jeux à venir qui s'apparenteront autant à un tour d'autos tamponneuses qu'à une partie de billard, si on n'y met pas de la bonne volonté !

La "dépense publique sociale" ( plus grosse part de la dépense publique) est principalement consacrée aux retraites et au système de santé (sécurité sociale - hôpital public). Ces deux champs de l'action sociale concernent la totalité des Fran - çais. On peut en tirer deux conclusions: c'est là que réside la plus forte possibilité d'économie et de baisse de la fiscalité, compte tenu des montants de cette "dépense", c'est là aussi que se trouvent des possibilités d'intégrer une dose de " jus - tice sociale "*. Autrement dit: c'est sur la réforme des retraites et du système de santé que se jouera une bonne part de la question du pouvoir d'achat, à condition qu'elles soient comprises et acceptées par toutes les catégories sociales !
N'oublions pas, enfin, qu'une réorganisation des tâches de l'Etat et des collectivités territoriales peut aussi produire des économies (... moins qu'on ne le pense, à mon avis, si on veut améliorer le service public et pas le détériorer encore ).

C'est peut-être un raccourci ingénu, ... peut-être pas !

* par exemple, pour les retraites, le recours au système par répartition jusqu'à un certain niveau, puis le recours au système de capitalisation; le "système Fillon" pour la sécuruté sociale (franchises, ...), aménagé en fonction des revenus, et en y ajoutant un peu de rigueur, donc de contrôle ...
max mayneris
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 203
Age : 72
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum