La politique n'aime pas ... les Comptables !

Aller en bas

La politique n'aime pas ... les Comptables !

Message  max mayneris le Lun 19 Nov - 18:09

LA POLITIQUE N'AIME PAS ... LES COMPTABLES !

Le "bololo jaune" (une nouvelle forme de fièvre!) a "mis en température" des Français qui se sentent acculés, du fait des impôts et des taxes, aux seules dépenses de nécessité et dépenses contraintes, sans pouvoir adoucir leur quotidien par des dépenses "de désir".
Les mieux pourvus des Français se plaignent, eux aussi, d'être accablés d'impôts, de se voir imposer une "redistribution" injuste et démotivante.
Et pourtant, on le sait, les recettes fiscales de l'Etat sont insuffisantes pour payer ses dépenses*.
Les militaires, les policiers, les enseignants, les "juges", les "hospitaliers", ... estiment tous leur budget insuffisant pour remplir correctement leurs missions .
Personne n'est satisfait, et la France est tout de même un Pays parmi les plus riches**.

Où est le problème ?
- est-il que ces récriminations relèvent de postures (... et d'encouragements) "politiques" ?
- est-il que l'évolution des besoins ressentis n'est plus en rapport avec l'évolution des ressources disponibles chez les
moins bien pourvus, créant ainsi une forte frustation ?
- est-il que l'imbroglio, la complexité de la fiscalité, développent un sentiment d'injustice chez ceux qui perçoivent autant
que chez ceux qui "casquent" *** ?
- est-il que l'estimation de la fraude et de l'évasion fiscales ( qui seraient encore plus "redistributives" que l'impôt, mais pas
pour les mêmes bénéficiaires !) est aussi exaspérante pour les uns que l'estimation de la "redistribution" **** est démo -
tivante pour les autres ?
- est-il que la croissance des "inégalités" est plus souvent claironnée que celle de l'emploi et des salaires ?
- est-il que le discours sur " l'Etat et ses agents qui ruinent la France***** " sème plus de discorde que de cohésion
nationale pourtant nécessaire à la motivation de tous ?

Il doit y avoir un peu de tout cela. Mais la meilleure façon de faire le tri indispensable se trouve dans ... "la comptabilité nationale" ! Nos députés, en plus de vociférer contre le camp "adverse", devraient s'occuper de contrôler un peu mieux les comptes les plus essentiels de la Nation, en vérifier l'authenticité, concocter des agrégats pertinents et significatifs et les présenter solennellement" aux citoyens, de manière compréhensible. On pourrait alors accuser de "propagation de fausses nouvelles " ou "d'atteinte au prestige de l'Etat" ceux qui le méritent, et soutenir ceux qui le méritent aussi !
Mais cela ne semble intéresser ni les députés, ni les partis, ni le gouvernement, car la confusion, voire l'opacité des comptes, permettent bien mieux d'accuser, de pratiquer le clientélisme, de ne choisir opportunément que des chiffres qui conviennent. Et la fonction de député en deviendrait bien prosaïque: un politique n'est pas un comptable ... C'est bien dommage pour le citoyen !
A quand des manifestations avec des banderoles de ... chiffres officiels comme justificatifs ?

* les recettes de l'Etat ne payent que 68% des dépenses (PLF 2019) !

** la France a le 10° PIB (richesse annuelle produite) le plus élevé des Pays du monde (à peu près 200), et le 3° des Pays dont la population n'est pas supérieure au double de la sienne (n'oublions pas que le PIB est lié au nombre d'hbts qui produisent de la richesse , et en consomment), malgré le faible taux d'activité ( 30 millions d'actifs environ en France pour une population de 67 millions d'hbts !); la France est 18°/ 200 pour le PIB / hbt, l'Allemagne est 14°, le Royaume-Uni 19°
(données 2017 du très sérieux FMI !), si on exclut les Pays de situation exceptionnelle ( Macao, Quatar, Singapour, Saint-Marin, Hong-Kong), devant elles .

*** des économistes exposent les données suivantes (sont-elles vérifiées?) :
. les "10% des Français les plus pauvres" se voient prélever, en moyenne,16% de leur revenu et en perçoivent 77% par la "redistribution";
. les "plus riches" (?) seraient ponctionnés, en moyenne, de 50% de leur revenu et en recevraient 25% par "redistri - bution" ( les ristournes d'impôts et "niches légales", rémunérations d'emprunts et produits financiers étatiques,... sont-ils inclus dans cette comptabilité ? ) !
. quant aux "classes moyennes", ... mystère !
Observons que 77% de peu reste peu, et 25% de beaucoup est tout de même beaucoup, en comparaison !

**** la "redistribution" est une notion d'une extrême complexité, hormis l'observation de la progressivité de l'impôt et de la distribution d'allocations à caractère social; les biens et "services publics et régaliens" fournis par l'Etat et les Coll. terr. profitent-ils plus aux moins favorisés qu'à ceux qui détiennent le plus de richesses ? Malin qui peut le dire, car se sont les équipements collectifs et les services de l'Etat qui permettent aussi le développement des entreprises, du commerce et des "affaires" .

***** le salaire médian, en France, est à peu près de 1800 euros; le salaire moyen des fonctionnaires est un peu au-dessus de ce chiffre, et le salaire moyen des agents de l'Etat non fonctionnaires un peu en-dessous; les emplois publics
( ministères, coll. terr., établts à recrutement de droit public) représentent, en France, environ 17 % de la population active (5 millions d'équivalents à temps plein / 30 millions d'actifs); l'impact de leur rémunération sur l'économie générale est donc limité, et l'engouement pour la fonction publique, lorsqu'il se manifeste, n'est généralement pas lié à la générosité de la rémunération... La France me parait souffrir plutôt de son faible taux d'activité ( population active / population totale), que des fastes et de la gabegie de son Etat, même s'il y en a ... ( c'est pourquoi il faut continuer d'exiger une rigueur exemplaire de cet Etat) !
avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 200
Age : 72
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum