L'histoire ... " elle change et elle se répète" !

Aller en bas

L'histoire ... " elle change et elle se répète" !

Message  max mayneris le Ven 9 Nov - 12:36


L'Histoire, " ... elle change et elle se répète" *!
La polémique qui s'est développée à l'occasion du centenaire de la Victoire de 1918 a eu au moins un effet positif, celui de nous rafraîchir la mémoire des faits historiques :
- un Grand Militaire a été vainqueur de la bataille de Verdun en 1916, sauvant ainsi la France; en 1918, il est élevé à la dignité de Maréchal de France ;
- en 1940, à plus de 80 ans, le Maréchal a été appelé (comme Président du Conseil) et a accepté de prendre en charge les destinées du Pays envahi, soumis par les forces du régime nazi; il a proposé l'armistice prenant ainsi acte de notre défaite, et il a accepté l'occupation ;
- un Grand Militaire a choisi la désobéissance et s'est exilé pour poursuivre la lutte, préservant l'honneur de la France ;
- le Maréchal, placé sous l'emprise de la Puissance étrangère, a-t-il cédé à des exigences**, se déshonorant ainsi en même temps qu'il déshonorait le Pays ? Il a été jugé pour ses actes***, condamné et déchu .

Il n'en reste pas moins le vainqueur d'une bataille militaire décisive pour le sort de notre Pays; si l'on commémore "la Victoire" de 1918, doit-on l'oublier dans cette commémoration ? Il ne s'agit pas d'effacer l'indignité, mais de rappeler les faits. Ce n'est pas confondre Histoire et Mémoire, c'est au contraire faire la part de chacune, me semble-t-il ... A chacun de juger.


L'Histoire factuelle n'est pas juge des hommes, mais témoigne froidement et nous invite à la réflexion, ... à la mesure . Voici ce qu'elle nous dit, dans sa continuation, quelques décennies plus tard, alors que des acteurs du passé évoqué ci-dessus la construisent encore :

- un Grand Militaire fait négocier des accords avec le FLN, en vue de faire cesser "les opérations militaires", alors que la France n'est ni envahie, ni soumise ; c'est vrai, la France s'est "mis à dos" les grandes puissances et les instances internationales, et le Pays est dans une situation morale et financière préoccupante;

- le "massacre des harkis" **** en a été une conséquence prévisible; les victimes n'étaient pas des Français, et ce n'est pas la France qui a commis les crimes; néanmoins, B. de Saint Marc nous a rappelé les drames occasionnés par ce fait, au moins dans les consciences des militaires.


Mais le Soldat est plus préoccupé par les espérances qu'il porte ***** que par les tourments de son passé. Il est cependant attristé, si l'on ignore ses Chefs victorieux devant l'ennemi.



* " Dieu se tourna vers Michel : - Capitaine, lui dit-il, où en est l'Histoire ? - Seigneur, répondit Michel, elle change et
elle se répète ". J. d'Ormesson

** je ne suis pas un historien de cette période (ni d'une autre), je ne peux donc juger objectivement du degré de
coercition exercé sur le Maréchal .

*** la "rafle du Vel d'Hiv' ", par exemple, a fait arrêter et déporter environ 13 000 Juifs français.

**** le service historique des armées, dans une note officielle en 1974, estime à environ 150 000 le nombre des harkis
disparus ou assassinés .

***** " Ainsi, le soldat de métier devient le garant nécessaire des grandes espérances humaines". Gal de Gaulle
max mayneris
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 203
Age : 72
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum