Le libéralisme s'évade-t-il ?

Aller en bas

Le libéralisme s'évade-t-il ?

Message  max mayneris le Mer 31 Oct - 12:32

LE LIBERALISME* S'EVADE-T-IL ?

Le libéralisme prêche pour la vertu de la concurrence, en économie notamment. C'est incontestablement un bienfait, ... à certaines conditions. Ces conditions sont-elles remplies "naturellement" dans une organisation libérale ? Bonne question.
Notons immédiatement que la concurrence est chérie par ceux qui y ont tout intérêt, sûrs de leur succès dans cette confrontation (paci -
fique). Elle est plutôt imposée à beaucoup d'autres, ce qui n'est pas parfaitement libéral ! Il faut donc convaincre ceux qui ne voient pas un intérêt évident à la méthode (appelés souvent "loosers") en leur offrant des perspectives positives. Je laisse aux "libéraux" le soin de leur
faire cette offrande !
La concurrence vise, on le sait, à la baisse des prix. Cet effet ne se produit comme attendu que s'il y a des concurrents en nombre suffisant (lutte contre la concentration des productions), avec des offres non identiques (lutte contre les ententes dites illicites), ou aussi s'il n'y a pas de "vente à perte" (provisoire et compensée par des gains par ailleurs dans une organisation commerciale aux produits diversifiés). Il doit y avoir encore bien d'autres ruses ... On comprend que ces conditions idéales ne sont pas la réalité du fonctionnement ordinaire d'un commerce laissé "libre". Il faut donc les imposer et sanctionner ceux qui contourneraient les lois de la concurrence saine et bénéfique. Voilà qui n'est pas, non plus, absolument ... libéral !
Une autre forme de perversion de la concurrence est ... le dumping ! Particulièrement apprécié par le libéralisme mondialisé et apatride, il a incontestablement tendance à prospérer à notre époque. Il est pourtant une conséquence naturelle de la concurrence (on la qualifie alors
d'exacerbée, bien que cette évolution soit parfaitement logique). Le dumping fiscal en est un exemple actuel et frappant. Ce dumping se manifeste aussi en laissant librement la concurrence entre des producteurs soumis à des contraintes variables, sociales, écologiques, ... Ces formes de dumping font à l'évidence courir de gros risques de déstabilisation aux organisations économiques existantes, aux relations inter - nationales aussi. Ceci signifie que la concurrence ne peut s'exempter de quelques règles qui conduisent à la constitution d'organisations qui
se protègent de ces abus de façon concertée ... et raisonnable. Pas parfaitement libéral non plus !

En conclusion, on ne peut que constater l'existence de ce qu'on appelait "des contradictions internes" du libéralisme, niées par les "libéra - listes", reconnues par les "libéraux" qui ne souhaitent pas que leur libéralisme s'évade de nos contrées pour laisser place à des organisations qui ne défendraient pas aussi passionnément les bienfaits de la "concurrence" ( ... et pas qu'en économie ! ). Si les "libéraux" ne prennent pas d'eux-mêmes les mesures nécessaires, le libéralisme européen, comme ses capitaux, pourrait goûter à "l'évasion" !

* notamment son modèle "européen", que je défends, qui combine rationalité à quelques considérations humanistes !
max mayneris
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 203
Age : 72
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum