Une "guerre de boutons" !

Aller en bas

Une "guerre de boutons" !

Message  max mayneris le Dim 29 Avr - 16:19

UNE "GUERRE DE BOUTONS" !

Le GCA HOUDINET, dans un document récent, décrit avec clarté et justesse ( ... avis personnel) la menace islamique. Je me permets d'en recommander la lecture
intégrale. Au bout du compte, son analyse me parait plutôt génératrice de confiance que d'angoisse, et c'est ... tant mieux !

A propos des intentions de l'Etat islamique, il précise: "Leur véritable credo est de se tailler un territoire afin de pouvoir y régner en maître , terroriser et martyriser
les populations sous leur domination ... la guerre également, sans fin, contre les juifs et les croisés donc les chrétiens ...".
Aujourd'hui, je ne "sens" pas la France et ses provinces en voie de devenir un territoire de l'Etat islamique, ni les "Gaulois" sous leur domination. Je me trompe peut-
être ... Les "islamistes" terroriseront ceux qui ont peu de confiance dans nos capacités à résister à l'envahissement, dans la force de nos "valeurs" pour empêcher la
conquête de nos esprits et de notre culture par leur idéologie. Ils sont, je l'espère, peu nombreux après déduction de ceux qui feignent d'être terrorisés. Hélas, c'est vrai,
des Français seront victimes de leurs exactions et pourront, localement, être effrayés. Des réactions violentes, recherchées par les islamistes, pourraient ainsi faire naî -
tre un sentiment de terreur, le diffuser, voire provoquer une "fuite en avant" génératrice de convulsions à plus large échelle, si nous ne gardions pas la maîtrise de nous-
mêmes, collectivement. Le danger est peut-être plutôt là.
La guerre contre les Juifs n'est pas une nouveauté en Europe, mais devrait demander bien moins de moyens que dans d'autres circonstances pour assurer la protection
de ceux qui gardent confiance, ne sont pas terrorisés et en fuite peut-être vers plus de dangers. Quant à la guerre contre les croisés, l'Etat islamique ne dispose pas encore
du "gros bouton", ni des "boutons" comme les nôtres (les moyens technologiques), ce qui les contient pour l'instant dans la "guerre asymétrique" à la mesure de nos moyens (ceux des chrétiens, s'ils veulent bien s'unir). Attention, tout de même, à ne pas imprudemment enrichir et laisser s'enrichir la mercerie de ceux "qui nous veulent du bien",
en particulier avec "le gros bouton" ! N'oublions pas, non plus, que la technologie de la guerre moderne ne concerne pas que l'armement produit par nos manufactures habi - tuelles !

Il ne faut donc pas, évidemment, minimiser le risque, sous-estimer la menace. Le Général rappelle les moyens et les méthodes auxquels nous sommes confrontés :
" ... maintenir en dépendance psychologique et matérielle totale un maximum de séides décérébrés ... pour amener, hommes, femmes et enfants à commettre des actes horribles et inhumains. Ils confient cette mission à des imams souvent autoproclamés ... Il convient d’y ajouter les combattants rentrés des différents fronts islamistes ...
ceux actuellement emprisonnés qui finiront par sortir, les passagers clandestins du flux de migrants non encore identifiés et les enfants déjà ou bientôt de retour en France
alors qu’ils ont été « dressés » à tuer. La « déradicalisation » de toutes ces catégories, si elle n’est pas l’objet d’une démarche volontaire et ferme, est quasiment impossi -
ble... ". Si la "guerre des boutons" a permis la destruction de l'Etat islamique dans sa version militaire et sur le territoire qu'il avait conquis, elle n'a pas supprimé la me -
nace parfaitement décrite par le Général. La guerre continue donc, ... plus celle des "boutons" ? Le Général désigne les voies à prendre : " Ces agents « dormants » fondus
dans la masse sont sans conteste un véritable casse-tête pour les services de renseignement ... La laïcité et les lois de la République permettent de sauver notre mode de
vie et notre culture et de gagner la guerre " . Il s'agit donc du renseignement et de la conduite de la guerre par ... " les politiciens" ! Cette dernière voie a toujours été ré -
futée par les militaires. Il y a donc de l'innovation dans l'air, de nouveaux "boutons" à manipuler ... ceux de l'hémicycle, si nos "politiques" veulent bien s'y rendre !!

Le G.C.A HOUDINET n'évoque pas dans son document (ce n'est pas son objet) ce qui pourrait (devrait ?) nous donner au moins autant d'inquiétude : les risques d'affronte -
ments qui mettent en jeu des méthodes et des énergies d'une autre ampleur. Les causes sont celles de toujours: les conséquences des fléaux multiples et variés subis par
de grandes masses de populations, la convoitise des ressources indispensables et qui se raréfient, les rivalités entre détenteurs de puissance (militaire notamment), les ambitions des puissances montantes, les cicatrices de l'Histoire mal "refermées", les engrenages et les effets du "suivisme" ... Ne l'oublions pas .
avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 200
Age : 72
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum