Une curieuse histoire du populisme (suite)

Aller en bas

Une curieuse histoire du populisme (suite)

Message  max mayneris le Mar 20 Mar - 11:19

Une curieuse histoire du "populisme" (suite).
La "politique spectacle", un populisme d'avenir ?
L'appauvrissement de la politique, longtemps réduite à une dichotomie "droite-gauche", a favorisé les affrontements, excité les passions, exacerbé l'expression politique.
Les médias et leurs techniques modernes ont parfaitement exploité ce phénomène qui renforce leur rôle et va dans leur intérêt économique. Les "hommes politiques"
ont suivi cette montée en puissance médiatique qui leur offrait écrans et tribunes pour exercer une fonction pédagogique. Ces jeux médiatiques, leur fréquence et même
leur permanence, ont alors exposé les acteurs de la politique à de fortes attentes de la part du citoyen: clarté, rigueur, rectitude, constance, transparence, "moralité",  …
bien plus que des qualités d'acteur, au bout du compte, comme on pourrait le croire. Ces exigences ne sont pas toujours compatibles avec les modes de communication
où l'image, le verbe, la spontanéité prévalent, ni avec les pratiques, les manœuvres, les vicissitudes de la politique des jours ordinaires ou non. La "raison" n'est pas le
mode pédagogique habituel des Français en politique*, c'est la passion (qui leur permet, justement, de s'affranchir de la raison). La dichotomie "droite-gauche" a porté la
passion à un degré peu … raisonnable (!!). Le coût financier d'exercice de la politique n'a pas baissé, non plus.Voilà qui a émoustillé les médias et en a entraînés dans une
partie de chasse aux abus, aux "entourloupes", et aussi au coup d'éclat ! Une forme de populisme nouveau est ainsi apparue, imputable aux "médias", avec enquêtes, in - vestigations, révélations (on peut le voir comme un populisme, ou comme une œuvre "de salut public" !). Nouvelle gourmandise de l'information dégustée, puis demandée,
puis exigée, un populisme imputable aux "citoyens" alléchés renforce le précédent. Il peut aussi s'avérer dévastateur ! Des expériences malheureuses pourraient inciter à
revoir ces pratiques, les complicités et les relations entre la politique et les médias, en principe courtoises dans un monde démocratique.

Nota: comme habituellement, ces commentaires sont bien plus amusés que prétentieux ou "moralisateurs" !

*   " Rois, qui croyez gagner par raison les esprits   Ce n'est jamais par là que l'on en vient à bout!   Il y faut une autre manière…"         La Fontaine
avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 190
Age : 72
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum