Le militaire et ... "les petits pois" !

Aller en bas

Le militaire et ... "les petits pois" !

Message  max mayneris le Lun 5 Mar - 11:38

Je place le commentaire qui suit dans la tribune au moment où je prends connaissance de l'article du Gal d'Armée BOSSER publié dans Le Figaro . Merci à notre
Président d'avoir rapidement informé ceux qui ne sont pas lecteurs du quotidien, car cet article est d'une qualité exceptionnelle ( appréciation personnelle ! ) . Merci
surtout, donc, au Général ! Je me permettrai une brève remarque personnelle à propos de l'opinion que le militaire est "le bras armé du politique", en suggérant que
l'on prenne en considération que le militaire, dans sa fonction, est lui aussi "politique". Il est, certes, un membre armé (pour autant qu'en décident, justement, …les
politiques) mais aussi une partie du cerveau. Beaucoup de militaires, c'est vrai, réfutent eux-mêmes leur capacité, ou l'intérêt, à se mêler des questions spéculatives
et intellectuelles ... Que le Général pardonne cette petite impertinence à un Ancien Enfant de Troupe ! Le Général fait d'ailleurs une brillante démonstration des "capa -
cités intellectuelles" du Militaire.

J'ose tout de même, comme j'allais le faire, proposer ce "joyeux commentaire", humblement.


LE MILITAIRE ET " LES PETITS POIS" !

J'entendais dernièrement un commentateur ironiser sur le compte des militaires en déclarant qu'ils semblaient "des petits pois", beaucoup plus que les membres
d'une autre corporation ( … référence bien connue !). Un esprit simple peut en effet assimiler facilement le port de l'uniforme à un désir d'uniformité et " l'ordre
serré" au rangement dans une boîte de conserve … Une intention moins caricaturale peut mener à une analyse plus subtile.

La cohésion est un "maître mot" chez les militaires. Elle est indispensable au soldat au sein de ses unités. Si, en tant que citoyen, en tant que concepteur des tac -
tiques de combat, en tant que participant à la réflexion stratégique (pour un petit nombre), il est souhaitable que le militaire "gamberge" et que la diversité des avis
se manifeste utilement, ce n'est plus le cas au combat. Le soldat agit là collectivement , entièrement tourné vers l'accomplissement de la mission reçue par son unité,
aux ordres de son chef (ce qui n'empêche pas des parts d'initiative à tous les échelons),et dans une solidarité nécessaire à sa sécurité. Dans ce cadre, la cohésion est
acquise a priori (on n'est pas soldat professionnel si on réfute les principes d'obéissance et de subordination), mais elle peut se déliter si le chef perd la confiance de
ses hommes. Cette confiance se gagne par la compétence et par l'exemplarité, d'abord. C'est " le chef " qui est garant de la cohésion chez les militaires. L'ordre serré
n'est qu'un cérémonial destiné à ritualiser la vertu militaire de cohésion*, à entretenir ce sentiment en dehors des situations de combat. C'est bien plus qu'une opération
"de communication" ou la manifestation d'une fascination pour l'ordre, de nature esthétique ou autre. Que ceux qui fustigent les "défilés" militaires s'en souviennent !

Le port de l'uniforme est un usage ancien, traditionnel. L'uniforme n'est pas là principalement pour l'apparat, ni pour afficher une cohésion formelle, ni pour instaurer une uniformité ou un "nivellement social ". D'ailleurs, sauf nécessité particulière, le port apparent des insignes de grade et de quelques autres distinctions est aussi un rappel
du principe hiérarchique, qui rompt gravement l'uniformité ! La justification essentielle du port de l'uniforme est juridique : " … le propre de notre époque, c’est qu’elle n’ac -corde le droit de faire appel à la violence que dans la mesure où l’Etat le tolère. Celui-ci passe donc pour l’unique source du droit à la violence ... ". Max Weber . C'est ce principe de droit, international, qui impose au soldat le port de l'uniforme et qui l'identifie dans sa fonction (s'il ajoute de la prestance et du prestige, c'est un "plus" !) .

Le militaire n'est donc pas en uniforme pour la forme, pour l'uniformité, mais pour rester "droit". Que ceux qui fustigent l'uniforme s'en souviennent !


* de même que le "garde-à-vous" ritualise l'adhésion du militaire aux principes de subordination et d'obéissance.
avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 172
Age : 71
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum