L'ISF ... A LA NICHE !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ISF ... A LA NICHE !

Message  max mayneris le Ven 22 Sep - 11:47

L'ISF … A LA NICHE !
On vient de s'apercevoir que les nouvelles dispositions relatives à l'ISF se soldaient par une baisse de 4 milliards d'euros de revenus pour l'Etat,
les "grandes fortunes" assurant leurs placements dans le secteur financier plutôt que dans l'immobilier (est-ce une découverte ?). En attendant
l'effet de cette heureuse initiative, le contribuable, ou le déficit, vont assurer le remplacement du "manque à gagner". Les bienfaits attendus se
produiront peut-être (souhaitons-le) plus vite que nous ne l'imaginons. Ce constat peut faire naître quelques interrogations.
L'ISF vise à "exploiter", aussi intelligemment que possible, l'effet d'accumulation et de concentration du capital (cette observation n'a rien d'idéo -
logique, elle désigne un fait évident de la " mécanique financière"). Le but de la manœuvre sur l'ISF est de "récompenser" les détenteurs de
"grandes fortunes" qui investissent dans le secteur économique productif national. L'objectif de récompense est manifestement atteint, et les gens
mal intentionnés pourraient même conclure: " une niche de plus ! " .
Il ne reste qu'à attendre l'effet bénéfique promis, c'est-à-dire l'ancrage national ou le retour à la maison des "grandes fortunes" et la mise à dis -
position de leur capital pour ceux qui créent ( savants, industriels, artisans, artistes, paysans, … et même quelques fonctionnaires; ce sont parfois
les mêmes qui ont du capital et qui créent, ce qui peut engendrer des "conflits d'intérêt" !!).
Notons deux choses: d'abord, que le choix de l'investissement appartient encore au détenteur de la fortune qui, sauf cas de civisme plus qu'héroïque,
va aller au plus offrant ou au plus prometteur ( est-ce anormal ?), pas nécessairement là où le besoin est critique et dans l'intérêt général et national,
sauf à ajouter des mesures "d'orientation" du capital disponible, par contrainte ou à "payer" par l'Etat afin de rendre attractifs les placements souhaités.
D'autre part, lorsque le placement va au plus offrant, il est bien d'observer que le "prix" du capital a tendance à monter, entraînant une diminution de
la compétitivité du produit réalisé avec ce capital. Il faudrait donc aussi trouver une "astuce" pour endiguer ce processus lié au marché financier et à sa liberté …

MORALITE !
Récompenser l'investissement suivant sa nature est sans doute une bonne idée, mais d'une mise en œuvre manifestement compliquée, créatrice d'effets pa -
rasites non souhaités, à coup sûr contestés !
Il y a une autre façon d'agir, plus familière des Militaires, d'un coût raisonnable : la récompense par les Honneurs .
Je suggère qu'un Ordre soit créé pour honorer ceux qui contribuent le plus à l'ISF (ancienne formule!) et, parmi ceux-ci, ceux qui investissent dans le
meilleur intérêt ... de la Nation ! On ne récompense jamais assez le patriotisme, et l'héroïsme économique est bien trop ignoré !!
Allons z'Enfants de l'ISF ! ... Abreuvez nos sillons ... Français !
avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 108
Age : 71
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum