Pareils ou pas Pareils ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pareils ou pas Pareils ?

Message  max mayneris le Sam 10 Sep - 11:05

L'actualité m'a incité à revenir sur mes commentaires relatifs au distinguo "droite/gauche", pour le compléter.
L'opinion brièvement développée ici est contenue dans mon commentaire précédent, mais mérite d'être explicitée: à la notion d'inégalité, il faut ajouter celle de "différence", qui s'y apparente.
L'expérience, la connaissance (biologie, génétique, histoire, géographie, ... ), la pensée ( philosophie, théories scientifiques, ...) nous font prendre conscience de la réalité de notre unicité indivi - duelle, originelle, mais aussi de notre diversité biologique et culturelle, de l'altérité. On peut les désigner par "nos différences". La curiosité peut en résulter pour les plus contemplatifs, la compétition ( ... de type " sportif "!) pour les plus réactifs (... et sages), l'agressivité pour les plus agités ou "idéologisés", le désir d'exprimer sa singularité aussi .
Mais l'expérience et une autre loi dictent nos comportements : seule la collaboration, l'association, l'union, nous assurent la sécurité, la survie, le pouvoir.
Nous voilà encore avec cette dualité (individu / collectif)  !

Là aussi, deux postures principales peuvent nous séparer:

- la posture , dite de gauche, selon laquelle "les différences", sources de mal, pour des raisons de morale, de charité, d'intérêt aussi, doivent être idéologiquement ( par l'idée, puisque la réalité est autre !) ignorées ou effacées par l'éducation et si besoin par la contrainte, pour aboutir à une situation, toujours idéale, de rapprochement pacifique , voire amoureux, universel ;

- la posture, dite de droite, consciente de l'ambition démesurée d'un projet contre nature d'éradication idéologique des "différences",  propose plutôt d'en prendre acte, d'en  maîtriser les conséquences; la physique nous montre comment le jeu de forces fondamentales d'attraction-répulsion sur des parties fragmentaires assure la cohésion, la consistance de la matière, la stabilité  de l'univers (qui n'est pas exempt de turbulences; notons aussi que la fusion est assez explosive !);  "compartimenter" notre société humaine suivant des critères explicites de "vouloir vivre ensemble" ( jusqu'ici, les Nations, leur identité - moyen de leur identification par le choix de "valeurs", d'us et coutumes - ont été la forme la plus aboutie de ce projet) apparaît comme une solution "scientifiquement raisonnable" pour assurer la stabilité de nos socié -tés, qui n'empêche pas une cohabitation amicale par la juxtaposition, la communication, le dialogue.


En résumé :

Le traitement des INEGALITES, des DIFFERENCES , voilà la ligne de démarcation "de fond" entre "gauche" et "droite".

En résumé :
Le traitement des INEGALITES, des DIFFERENCES , voilà la ligne de démarcation "de fond"entre "gauche" et "droite".
Face à ces questions, les uns privilégient des solutions idéalistes ( la France est une idée ), les autres des solutions pragmatiques
( la France est un héritage et une construction pour, et par, ceux qui veulent vivre ensemble, selon des règles exprimées).
Hormis la coercition, voire l'usage de la violence, en vue d' imposer ces solutions, ces divergences sont-elles aussi " terribles " qu'on veut nous le faire croire, et jamais négociables ? Méritent-elles l'exacerbation des sentiments ? Si le débat "gauche/droite" reste et restera longtemps légitime et ouvert, n'est-il pas inadapté ou subalterne face à bien d'autres enjeux ?


Voilà une description bien simpliste (... donc, "populiste" ! ).

avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 99
Age : 71
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum