De la sérotonine pour les militaires !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la sérotonine pour les militaires !

Message  max mayneris le Jeu 7 Avr - 17:16

Il pleut encore sur Dax ....

Les militaires ont une réputation de "rabat-joie" plutôt que de "joyeux drilles". Ils paraissent plus souvent ombrageux qu'ou - verts et enjoués. Ce trait serait plutôt aggravé avec la position hiérarchique, incontestablement avec l'âge, même avec la retraite! Malgré mon caractère joyeux d'ancien Enfant de Troupe ( professionnellement incorrect ? ), j'ai été un peu peiné par ces confidences de civils ( ... ce n'est quand même pas un sondage ! ).
Je m'efforce de déjouer ces accusations par mon comportement, de justifier ce penchant "corporatif " par l'indispensable rigueur, la nécessaire autorité , le caractère sacrificiel attachés à notre métier ... On me rétorque que " le pessimisme est d'humeur, l'optimisme de volonté " (Alain).
Une récente découverte, une opportune nouveauté scientifique, dévoilée par le Professeur Michel LEJOYEUX (chef de service de psychiatrie à l’hôpital Bichat -APHP- )*, me redonne l'espoir que nos Armées participent enfin pleinement à la gaîté générale :
" On a longtemps cru qu'être optimiste ou pessimiste était une question de nature. Ce qu'on découvre, c'est qu'il y
a des manières de travailler avec son cerveau qui vont nous permettre d'entretenir notre bonne humeur, comme on en - tretient sa forme physique, indépendamment du contentement ou du mécontentement; on peut monter sa sérotonine, hormone de la bonne humeur, baisser l'adrénaline, hormone du stress en outre toxique pour les vaisseaux ".

... Il faut payer pour en savoir plus !

Je suggère donc qu'on sollicite nos dévoués psychiatres militaires pour nous initier aux exercices cérébraux préconisés par le Pfr Lejoyeux, et les ajouter à notre footing matinal. On pourrait peut-être même envisager des injections régulières de sérotonine (est-ce possible ?) qui nous garantiraient la bonne humeur, au moins à la caserne, peut-être jusqu'à un stade avancé de la retraite (dans les opérations, il faut sûrement un produit plus puissant ... ! ) .

Il se pourrait bien que, peu après une première expérimentation, on nous supplie de revenir à l'état habituel , on somme le Corps médical d'arrêter les injections !


* ce n'est pas du tout un canular !





avatar
max mayneris

Masculin Nombre de messages : 108
Age : 71
Localisation : Dax
Date d'inscription : 21/01/2016

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum